Pratique.fr : Développement personnel, et si on s'inspirait de la sérénité du chat

https://www.pratique.fr/actu/developpement-personnel-et-si-on-s-inspirait-de-la-serenite-du-chat-8179446.html#zDfp5cbYoTBPyojr.01

Si certaines personnes détestent les chats, souvent considérés comme égoïstes, d’autres s’en inspirent afin d'optimiser leur bien-être. C’est le cas de Stéphane Garnier, auteur du livre à succès Agir et penser comme un chat, qui s’est écoulé à plus de 20 000 exemplaires.

Malgré sa discrétion, le chat est devenu une source d’inspiration pour certaines personnes en quête de sérénité. Stéphane Garnier est l’initiateur de cette méthode peu commune pour vivre mieux.

Le bien-être avant tout

Stéphane Garnier se serait inspiré de son compagnon Ziggy qui partage sa vie depuis plus de 14 ans pour écrire son livre Agir et penser comme un chat. D’après lui, la vie du chat tourne autour de son bien-être. Dans son livre, l’auteur met en avant 40 aptitudes du félin à imiter absolument pour bénéficier de sa sérénité. Ainsi, comme le chat, l’homme ne devrait jamais “subir” le regard des autres ou les diktats de la société. Selon l’auteur, le félin n’hésite pas à changer d’environnement dès que l’endroit où il vit ne lui convient plus. Pour Garnier, c’est le fait d’accorder une trop grande importance au jugement des autres qui pousserait l’homme à se retrouver dans des situations inconfortables et à rater des opportunités. Il recommande donc de recentrer la priorité sur soi.

Le détachement, un maître-mot

D’après l’auteur, l’homme se laisserait dominer par les difficultés rencontrées et se préoccuperait trop de son avenir. À l’inverse, le chat ne serait pas sujet au stress. Il trouverait même le temps de se reposer, indispensable pour rester en bonne santé. Selon Stéphane Garnier, l’homme devrait imiter le chat en identifiant les sources de stress et en résolvant les problèmes pour ensuite s’en détacher complètement. Il recommande également de lâcher prise et de ne pas s’inquiéter à outrance de l’avenir, mais plutôt de s’y adapter en temps voulu.

La gratitude, une notion à intégrer

Malgré son comportement jugé égoïste, le chat manifesterait sa gratitude envers son maître en venant le réchauffer et en ronronnant. D’après Stéphane Garnier, l’homme devrait imiter le félin en n’oubliant pas de remercier les personnes qui ont contribué à son bonheur.

Featured Posts
Recent Posts
Follow Us
Search By Tags
Archive
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

© 2014 by FTG

© Tous droits réservés Stéphane Garnier